mercredi 7 juin 2017

Again

Ce cri, 
cette flambeur essoufflée
le soleil est bien bas
bien trop bas
pour lui donner quelconque utilité
ce souffle
ce cri froid
mon ombre reste au seuil
qu'irait-elle faire là bas
tout là bas
ce froid
cette respiration arrachée
le fil, son cours, ce naufrage
les couleurs sont estompées
tant estompées
cette arrachement
cet écho souterrain
les silhouettes me sont distinctes
les idées, le rouge, tout se tarit
se tarit silencieusement
reprogrammer
reprogrammer
reprogrammer
rejeter ce système erroné
reprogrammer
et les laisser
comme je le fis tout autant
au mieux
violemment, paisiblement
qu'importe
au mieux
au mieux
au moins
au mieux.

Aucun commentaire: